Ce site web utilise des cookies afin d'assurer le confort d'utilisation de celui-ci.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies sur votre ordinateur/téléphone.

Toggle Sidebar
News Feed
Recent Updates
  • Bibou
    Bibou created a new forum post in Présentations
    emo

    Présentation bibou

    je m'appelle Benjamin Varveri j'ai 20ans , j'exerce le métier de boucher depuis 3ans , j'ai rejoins le serveur touhou car mon cousin y est , et que je me suis toujours bien entendu avec la communauté qui ma toujours accueilli les bras ouvert malgré mon ignorance envers l'histoire de touhou, je dit cela car je n ai jamais jouer aux jeux mais j espere en connaitre plus en jouant ici.
    En ce qui concerne le forum je l ai decouvert il y a quelques semaines, avant celui ci je n en ai jamais utilisé ce qui explique la difficulté que j ai a l utiliser, de plus je suis exclusivement sur portable car je n ai pas d ordinateur ^^.
    j'ai aussi rejoins ce serveur jdr car il y a une bonne entente et que je suis un amateur de jeu de rôle.

  • Kyubi42
    Kyubi42 is now friends with Penguin Material
  • Frostleaf
    Frostleaf created a new forum post in Présentations
    emo

    Ma présentation de type NORMAL

    Salutation à ceux qui lisent ceci.

    Je me présente Frostleaf (ou frost ça dépends), 18 ans et 209 jours aujourd'hui.

    J'aime les jeux vidéos, anime, manga.
    Concernant les jeux vidéos qui m'ont marqué, Pokémon, Fire Emblem, et Zelda principalement (oui que du nintendo). Pour ce qui est des animes vu et des mangas lu, j'ai un profil MyAnimeList ( myanimelist.net/profile/Frostleaf ) car ça serait trop long de tout énumérer.

    Je connais Touhou depuis très peu de temps (à peu près 2 ans), j'ai testé les PC-98, et touhou 6 (que je n'ai toujours pas fini), et j'adore particulièrement les musiques de touhou car c'est grâce à elles que je connais cette licence (notamment grâce aux cover de RichaadEB).

    Voila je sais pas quoi raconter d'autre donc merci d'avoir perdu votre temps sur cette présentation.
    El Psy Congroo.

  • emo

    La couronne de la Terre des Illusions (CTI)

    Chapitre 3
    Une nouvelle inquiétante

    Dans cette belle nuit, un puissant cri de colère émergea de l’arbre surplombant ce pan de la Terre des illusions, faisant fuir des centaines d’oiseaux réveillés et terrorisés par ce cri. Dans le nuage de volatiles fuyant dans tous sens, un beaucoup plus gros prit également son envol, encore à demi endormi, insuffisamment pour rester correctement en vol, et s’écrasa rapidement au sol avant d’émettre quelques sons chantés avant de se taire.
    Dans l’arbre, la fausse Rika riait à gorge déployée, faisant enrager davantage encore Olivier qui finit par décocher une droite vers la créature moqueuse, celle attrapa le poing du jeune homme en pleine course et le stoppa, alors qu’elle continuait de rire. Olivier essaya de dégager son poing, sans y parvenir. Il se douta alors que la youkai en face de lui était très puissante. Il finit par réaliser la véritable identité de la créature.

    - Mamizou ?!
    - C’est maintenant que tu le comprends ? dit-elle tout en changeant de forme pour reprendre la sienne et sur un ton comique.
    - Toi, tu ne paies rien pour attendre…
    - Soyons un peu plus sérieux, coupa la tanuki aux petites lunettes, j’ai quelque chose d’important à te dire.
    - Et qu’est-ce ? répondit l’humain méfiant.
    - N’as-tu pas senti quelque chose d’étrange dans l’air, notamment en t’approchant de la Montagne des youkais ?
    - Si, c’est bien le cas. Comment le sais-tu ? Que sais-tu sur cela ?
    - Une puissance et ancienne force se propage sur Gensokyo. J’en ignore la nature et la personne. Mais je sens bien qu’elle est puissante.
    - Pourquoi me le dire à moi ?
    - Tu dois aller t’en occuper.
    - Quoi ?! Pourquoi moi ?! Il y a des gens plus qualifiés pour ça ! Tu n’as pas demandé à Reimu ? C’est son boulot de s’occuper de cela !
    - Je sais bien. Mais tu la connais aussi. Qu’est-ce que tu crois qu’elle m’a dit quand je suis allée la voir ?
    - Oui. Je vois ce qu’il a dû se passer.
    - Reimu n’a pas l’intention de lever le petit doigt pour le moment, et je crains que la menace sera trop grande d’ici à ce qu’elle bouge.
    - Cette menace est si grande que cela ?
    - Je la sens. Et je ne suis pas la seul.
    - Pourquoi tu n’interviendrais pas toi-même, ou une autre ?
    - Tu sais qu’en Gensokyo, il existe des règles.
    - Je le sais bien, comme celle des cartes de sorts.
    - C’est cela. C’est l’une des plus connue. Mais il en existe bien d’autres. Dont celle que la résolution d’un incident incombe à la prêtresse du Sanctuaire Hakurei.
    - Oui mais d’autres s’occupent aussi des incidents, et encore heureux.
    - C’est vrai, mais il s’agit de l’extension de cette règle : seul les humains peuvent régler les incidents.
    - Mais Youmu ? Reisen ? Elles ne sont pas humaines.
    - La demi-spectre est considérée comme humaine, de même que pour les Sélénites, comme les lapins de la Lune, du fait de leur pureté originelle.
    - Mais il me semble que lors de l’incident de la fausse Lune, il y avait des youkais parmi celles qui se sont occupées de l’affaire.
    - C’est vrai. Mais elles n’étaient là qu’en soutien. Troisième point de cette règle, un youkai peut aider l’humain en charge de la résolution de l’incident. Mais il ne peut pas conduire la résolution.
    - Dans ce cas, pourquoi ne pas aller demander aux habituelles de ce genre de situation ?
    - Reimu, tu sais maintenant pourquoi. Pour Marisa, tu devines bien.
    - Elle ne s’est pas encore remise. Mais Sakuya, Youmu, Reisen ?
    - Chacune travaille pour une maitresse, et ne peuvent pas partir comme ça. Remilia n’est pas intéressée pour le moment, Yuyuko n’est pas contactable en soit et Eirin a besoin d’elle pour le moment, pour des « activités de recherches » d’après ce qu’elle m’a dit.
    - Mais il n’y a pas qu’elle. T’as essayé avec Sanae ?
    - Les Tengus m’empêchent d’approcher de la montagne, ils semblent être sur les nerfs en ce moment. Et je te rappelle que cette menace vient de la montagne. Je pense que cela affecte ces habitants.
    - Mais qu’est-ce cette menace ?
    - Je suis presque sûr que cela provoque des attaques mentales.
    - Des attaques mentales ? C’est curieux ça. Tu penses que c’est un youkai qu’on connait déjà où un nouveau ?
    - Je ne le sais pas. Ce que je sens, c’est que cette menace croit de jour en jour.
    - Il y doit bien y avoir d’autres humains pouvant s’en occuper. Mokou ?
    - J’y ai pensé. Hélas, impossible de mettre la main dessus.
    - On pourrait… je ne sais pas, demander à des gens comme Rika où d’autres.
    - On a besoin de quelqu’un qui sait résoudre un incident et qui ne soit pas un « second rôle ».
    - Elle n’aurait pas appréciée cela.
    - J’en suis désolé pour elle, mais ta petite-amie n’a pas les capacités pour résoudre un incident. Elle ne sait faire que des chars, et vaguement de la nécromancie. Quant aux autres, leurs pouvoirs sont bien faibles, quand elles en ont véritablement. Olivier, tu es mon dernier espoir, le dernier pour la résolution de l’incident.
    - Soit c’est vraiment dramatique pour en arriver là, soit ce n’est rien du tout.
    - Je t’assure que cela n’est pas rien du tout.
    - Hmmm… ta menace, elle affecte déjà quelque chose ?
    - Je n’en suis pas sure, mais comme cela vient de la montagne et que les Kappas et les Tengus ont déjà changé de caractères, je pense que la menace est déjà effective. Je crains surtout qu’elle se répande.
    - A priori, cette menace agit sur le comportement des individus.
    - Je le pense.
    - Cela serait donc possiblement un youkai qui manipule les émotions des gens. Cela pourrait être effectivement dangereux si cela continue.
    - Ce qui est le plus inquiétant, c’est que cela s’étend.
    - Cela s’étend vraiment ?
    - Oui. Il y a quelques jours, l’aura de cette puissance ne pouvait se faire sentir qu’aux pieds de la montagne, maintenant, même dans la Grande forêt des youkais tu peux la ressentir.

    Le silence se posa sur l’arbre, entre d’un côté, l’inquiétude, et de l’autre, la réflexion. Olivier se mura dans un silence qui commença à s’éterniser, réfléchissant à la nature de la menace et aux moyens pour le battre. Cependant, il ne parvint pas à véritablement trouver de solutions, à cause du manques d’informations. Il se demandait si cela pouvait être un coup de Koishi Komeiji. Cependant, cette hypothèse restait lettre morte, faute d’incidents probant. Il finit par cesser de réfléchir, inspira profondément avant d’expirer lentement et calmement.

    - Si Tom était toujours parmi nous, c’est à lui que t’aurais demandé de faire ça.
    - Oui.
    - Tu sais bien que je suis bien moins puissant qu’il l’était, où même que celles qui résolvent les incidents habituellement.
    - Je le sais.
    - Et tu me demandes d’aller m’occuper d’un incident sur la Montagne des youkais, alors que les Kappas et les Tengus, et probablement les déesses et Sanae sont sur les nerfs et prêts à se battre, et probablement, comme s’il s’agissait de leur ultime combat.
    - C’est le cas.
    - Je ne suis pas sûr que je vais pouvoir réussir…
    - Je ne te demande pas de foncer dans le tas, comme les autres ont l’habitude.
    - Que veux-tu dire ?
    - J’ai surtout besoin d’informations. Plus j’en aurais, plus je pourrais mobiliser auprès des maitresses de Sakuya, Youmu et Reisen afin qu’au moins l’une d’elle envoie l’une de leur servante.
    - Tu me demandes donc de faire du renseignement et de l’enquête ? Et pourquoi pas Aya ? Mauvaise question.
    - Effectivement.
    - Dans ce cas, je vais faire mon possible pour trouver un maximum d’élément.
    - Je te remercie Olivier, et bientôt, Gensokyo te remerciera.

  • emo

    [Fanfiction] Touhou Side Story : l'incident du démon Brumeux

    Chapitre 3 :

    Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


    Épilogue :

    Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

  • emo

    La couronne de la Terre des Illusions (CTI)

    Chapitre 2
    Une journée ordinaire d'un héros ordinaire

    C’était un jour classique dans la Terre des illusions. Le printemps s’avançait et les dernières glaces n’étaient plus que flaques d’eau. Le ciel était d’un bleu immaculé, sans nuage, juste le soleil, réchauffant cette terre de ses rayons. Partout, le calme régnait en cette journée, jusqu’à que des cris se fassent entendre dans une forêt proche du village des humains.
    Une humaine courait, tentant de fuir trois youkais affamés qui avaient jeté leur dévolu sur cette jeune adolescente. Elle courait à cracher ses poumons et n’en pouvait plus. Elle tourna la tête afin de voir par-dessus son épaule afin de savoir où étaient ses poursuivants. Hélas, une des créatures se trouvait juste derrière elle, prête à lui donner un coup avec ses longues griffes acérées. Dans la panique, elle trébucha et manqua de s’assommer contre le tronc d’un arbre. Elle essaya alors de se relever mais n’y parvient pas, sa cheville la faisant souffrir. Elle vit alors les trois créatures se rapprocher d’elle. Elle poussa un puissant cri de terreur tout en fermant les yeux alors que les créatures étaient déjà sur elle.
    Cependant, les secondes passèrent, et rien n’arriva. Elle rouvrit les yeux lentement et vit les créatures un peu éloignées d’elle, et regardant dans les branchages de l’arbre au-dessus d’elle. Elle leva alors la tête et vit une personne debout sur une imposante branche. Ses cheveux étaient d’un blond aussi doré que l’or, court et en bataille. Il portait une chemise en toile brune et qui semblait avoir beaucoup vécu, un pantalon en toile beige et une paire de lunettes de soleil d’aviateur qui semblait être particulière. L’homme se tenait sur la branche, fixant les trois créatures qu’il avait devant lui. Celles-ci hésitèrent. L’une fit un pas en arrière, une autre un pas en avant et se mit sur ses gardes, tentant d’impressionner le nouveau venu avec ses longues griffes effilées. Cela ne fit que provoquer un sourire à l’homme.

    - Vous croyez vraiment me faire peur avec ça ? J’ai affronté des insectes plus effrayants que vous trois réunis, dit le jeune humain.
    - Tu n’as pas le droit de nous insulter ! S’écria la créature la plus avancée.
    - Ah ? Et pourquoi donc ?
    - Nous allons devenir les plus grands prédateurs de cette forêt ! Même les youkais supérieurs devront nous respecter !
    - Et pour cela, vous poursuivez une jeune humaine sans défense et à trois ? C’est pathétique. Même cette stupide Cirno ne serait pas aussi lâche que vous trois.
    - Ne nous comparent à une fée ! On est bien supérieur à toi !
    - Et qui es-tu pour nous insulter de la sorte ?! Demanda avec force le second youkai.
    - Je ne me suis pas présenté. Mais cela n’aurait pas d’intérêt pour vous.
    - Ah oui ? Et pourquoi ?! Lança le premier youkai.
    - Car je vais vous exterminer.
    - Quoi…

    Avant d’avoir pu se rendre compte de ce qu’il se passait, une puissante orbe explosa sur le premier youkai, le projetant au loin dans la forêt. Le second bondit alors sur l’humain, la gueule grande ouverte et garnie de dents par dizaines. D’une simple rotation de la hanche, l’humain se décala et au moment où il reposa le pied, la créature arriva sur la branche à son tour et s’apprêta à lancer une deuxième attaque au corps-à-corps. Son adversaire contracta son bras gauche vers l’arrière puis le projeta à une vitesse prodigieuse contre son adversaire. Le poing s’écrasa en plein dans la cage thoracique du monstre. Ce coup porté fut extrêmement violent, stoppant l’attaque de la créature, la repoussant contre le tronc avant de légèrement l’enfoncer dans celui-ci. Encore légèrement sonné par ce coup, elle ne se rendit pas compte que déjà le jeune homme avait retiré son poing pour l’abattre de nouveau sur elle, et cela à de nombreuses reprises et de plus en plus fort, jusqu’au point où l’ultime coup fit traverser le tronc par le youkai. Le sommet de l’arbre tomba alors en biais sur le sommeil de la mer de verdure.
    Le dernier youkai, resté au sol, était presque choqué par ce qu’il venait de se passer. L’humain tourna la tête vers lui, retira ses lunettes et lui jeta un terrible regard, faisant fuir la créature au plus profond de la forêt.
    L’humain sauta de la branche, ralentit sa chute et se posa devant la jeune humaine avant d’aller l’aider.

    - Vous allez comment ?
    - Je pense que je me suis foulée la cheville…

    Sans attendre davantage, il la prit dans ses bras et commença à la porter, avant de se mettre en marche pour le village.

    - Je… je vous remercie pour m’avoir sauvée !
    - Ce n’est rien. Mais pourquoi tu t’es faite poursuivre par ces trois youkais ?
    - J’ai pas suivi les conseils de mes parents, je me suis aventurée trop loin dans la forêt.
    - Et tu as de la chance que je sois passé par-là et que c’était en plein jour.
    - Je sais… je ne recommencerai plus !
    - Cela te servira de leçon. Mais l’essentiel, c’est que tu ailles bien.
    - Je vous remercie, Olivier.
    - Tu connais mon nom ?
    - Bien évidemment. Vous êtes un héros pour nous, vous nous sauvés des youkais, vous nous aidez quand notre village à un problème. Vous allez même résoudre des incidents. Vous êtes un vrai héros.
    - Alors, je suis donc juste un héros ordinaire, qui fait ce qu’il doit faire.
    - Vous et Tom, vous étiez très appréciés dans notre village, avant que… je suis désolée, dit-elle en voyant le visage d’Olivier s’assombrir quand elle avait mentionné le nom de Tom.
    - Ce n’est rien. Tom était mon ami. J’ai dû le sauvé du mal qui le rongeait, j’ai toujours dut veiller sur lui pendant des années. Et puis, ce fut lui qui nous a tous sauvé.
    - Je vous ai toujours préféré à Tom, personnellement, répondit la jeune adolescente afin de tenter de changer les idées d’Olivier.
    - J’ai gentil ça, dit-il en affichant un léger sourire amusé, tient, nous voilà enfin au village.

    Dès que l’un des habitants sur la muraille vit Olivier avec la jeune adolescente dans les bras, il l’annonça avec force auprès du village depuis son poste. Rapidement, la foule s’amoncela devant l’entrée vers laquelle Olivier se dirigeait, et au premier rang, il y avait les parents de la jeune adolescente. Ceux-ci furent fou de joie en la revoyant et quittèrent l’enceinte du village afin de rejoindre leur fille. Olivier la posa alors au sol et put la rendre à sa famille.

    - Je ne sais pas comment vous remercier pour avoir sauvé notre fille, s’écria le père, presque en larmes pour avoir retrouvé sa fille.
    - C’est rien, c’est normal.
    - Nous pouvons vous donner quelques choses pour vous dédommager ? Demanda l’épouse.
    - Peut-être qu’un jour, je pourrais prendre un diner avec vous, si vous le voulez.
    - Nous serions honorés de votre présence.
    - Dans ce cas, quand je repasserai au village, un de ces jours, je viendrais vous rendre visite, et voir comme va la cheville de la petite.
    - Nous vous sommes éternellement reconnaissants, répondit le père.

    Cependant, cette dernière phrase, Olivier n’y tint même pas attention. Il regardait déjà vers la forêt, avec un air sombre et glacial. A partir de ce moment-là, malgré les remerciements par dizaines des parents, il n’écoutait plus et repartit vers l’endroit d’où il venait.
    Il rejoignit rapidement la forêt et s’enfonçant toujours plus profondément dans celle-ci. Progressivement, il rejoignit la partie qui s’appelait la Grande forêt des youkais. L’heure de la journée avançait et le soleil commençait à décliner, rajoutant davantage de ténèbres à ce lieu. Il était venu afin de s’y entrainer, cependant, il sentit une sorte d’aura, une aura qu’il connaissait mais qu’il était incapable d’identifier. Il savait par contre que cette aura, même à l’état de traces, était puissante, menaçante et inquiétante, une aura maléfique. Durant les dernières heures avant le coucher du soleil, il chercha l’origine de celle-ci. Il ne parvint qu’à retrouver des traces diffuses mais il comprit bien vite que cela venait de la Montagne des youkais.
    Afin d’avoir un meilleur aperçu de l’ensemble de la zone, il s’éloigna légèrement de la forêt sombre pour accéder à une zone plus dégager et où se trouvait un très grand et ancien arbre, qui surplombait la cime des arbres et dont il aimait y observer Gensokyo. Quand il y parvint, le soleil était déjà bien bas et les derniers rayons se reflétaient dans le Lac Brumeux. C’était un spectacle magnifique. Il inspira profondément avant de s’étirer et de détecter l’aura. Bien trop diffuse partout où il l’avait senti, il ne percevait plus rien de là où il était. Il cessa donc sa recherche sans arrêter d’y penser, espérant que la beauté de la nuit qui s’annonçait l’aiderait à réfléchir.
    Le ciel était parsemé d’étoiles par milliers, brillant au firmament. La Lune n’était qu’un fin croissant, éclairant déjà d’une lueur diffuse la Terre des illusions. Il faisait encore légèrement froid mais cet air était vivifiant. Il observa un calme relatif sur ce monde qu’il s’était juré de protéger, cela, depuis le sacrifice de son ami.

    Soudain, il entend un bruit non loin de lui. Il se retourne, la main sur son holster comprenant un de ses revolvers, prêt à dégainer. Pendant un instant, il crut que sa vision lui jouait des tours. Il vit la femme avec laquelle il était en couple depuis déjà un certain, Rika, grande mécanicienne et ingénieure de ce monde, assise sur une branche, les deux jambes pendant dans vides, en train de le regarder avec amusement. Il baissa alors sa garde et demanda l’être qu’il aimait la raison de sa présence ici. En unique réponse, elle l’invita à la rejoindre à côté d’elle. Il se releva alors de sa branche aussi épaisse qu’une poutre d’un toit et accéda à celle sur laquelle était assise cette personne.

    - Mon cher amour, j’espère que tu vas bien aujourd’hui. Elle s’est bien passée ta journée ? Tu me la racontes, je me sens un peu délaissé par toi en ce moment.
    - Très bien. Ma journée ? Je me suis bien entrainé, je m’exerce à développer mes facultés avec mon nouveau bras et j’ai sauvé une adolescente d’une attaque de youkai.
    - Elle était mignonne ?
    - Elle devait avoir environ 15 ans à tous casser.
    - Je préfère ça, et puis, elle n’aurait aucune chance contre moi.
    - Ca ne va pas aujourd’hui ? Tu me parais bizarre.
    - Je me languis juste de toi, je m’ennuie dans mon atelier à construire de choses.
    - M’ouais…
    - Tu ne vas pas bien mon cher amour ?
    - J’ai pensé à Tom. Cela fait déjà 7 mois qu’il s’est sacrifié mais…
    - Tu penses trop en ce moment, détend toi, je vais m’occuper de toi, dit-elle avant de se rapprocher de lui et de l’enlacer.
    - Rika… d’habitude, tu sors très peu de chez toi, et en plus, du déteste monter dans les arbres…
    - On peut changer, mon amour.

    Rika commença alors à enchainer les compliments amoureux. Cependant, beaucoup de ceux-ci semblait très vieilli et ne passaient pas avec la Rika qu’Olivier connaissait d’habitude.
    Il posa sa main dans le dos de sa chère et tendre et la fit glisser lentement vers le bas. Cependant, en arrivant à la base du dos, il sentit quelque chose de bizarre, de poilus. Il s’en saisit à pleine main et se rendit compte qu’il s’agissait d’une queue, d’une queue bien épaisse. A ce moment-là, « Rika » se redressa soudain et se figea sur place. Olivier lui demande ce qu’elle avait. Elle répondit que tout allait bien en tentant de cacher le fait que Olivier lui avait attrapé la base de la queue. Mais à cet instant, elle vit que le jeune homme regardait bizarrement le dessus de sa tête. Elle leva les yeux puis posa une main sur sa tête. Elle se rendit compte que sur le sommet de sa tête, il y avait deux grandes oreilles brunes. Elle sourit et tenta de s’en amuser.

    - Des oreilles, comme c’est bizarres.
    - Qui es-tu ? Exigea Olivier avec force.

  • Nyveul
    Nyveul created a new forum post in Présentations
    emo

    Et bien... présentation de Nyveul !

    Et bien... bonjour bonsoir ! Moi c'est Nyveul :3
    J'ai 17ans. Bientôt 18, enfin normalement !
    Que dire, que dire sur ma personne...
    Je suis un grand stressé passionné par le chant et le dessin ^^ j'exerce ces passions respectivement depuis 6ans et... 1an :'3

    Nintendomaniac dans l'âme et grand fan dr cartoon et de jeux vidéo indépendant ! :)

    Pour ce qui est de Touhou maintenant... Ça va faire 1an que je connais ce petit monde ^^
    Et... Je me suis dis que m'inscrire ici un jour serait une bonne idée.
    Et bah voilà ! XD
    Rien de plus rien de moins ! Au plaisir de vous rencontrer dans un avenir proche ^^

    Petite note de fin: Je vous demande éventuellement de ne pas tenir compte des éventuelles fautes ou j'en passe... j'ai quelques lacunes couplés à quelques soucis de type "handicap chiant" que j'essaie de comblé !

    Voilà voilà ~